Université de Talamanca: un peu d'histoire...   

Le site de l'université est à lui tout seul un grand centre historique, puisqu'il s'agit de l'ancienne ville de Talamanca , reconstruite et fortifiée par Louis de Talamanca en 1027, après une noire période de mises à sac au cours de raids organisés par les autres populations de Nautia. (voir à ce sujet : Rapport préparatoire sur l'histoire virtuelle, par Juli Marti Casals).

Tapisserie découverte dans l'ancienne demeure de Louis de Talamanca.

L'ancienne ville de Talamanca, au XIIième siècle. A gauche, la porte Nord, au centre, le keeper qui abrite actuellement l'administration générale de l'université.

Les champs ensemencés par les paysans sur cette tapisserie sont l'actuel lieu de la ville de Talamanca.

Cette tapisserie décore encore la cheminée du grand salon de l'hôtel d'accueil des chercheurs et étudiants étrangers.

Abandonnée par les Nautiens, qui la considère peu pratique pour la vie quotidienne et trop éloignée de la mer, l'ancienne ville de Talamanca se vide peu à peu de vie et n'est bientôt plus considérée que comme un grand centre historique, plein de beauté et de sagesse.

C'est en Février 2000 que le Consul Duclos redonne la vie à l'ancienne ville : Amoureux de ce site merveilleux, il décide d'y installer les locaux de l'université pour pouvoir, lors des ses promenades journalières, contempler la fraîcheur des jeunes étudiantes dans ce cadre cher à son c½ur.

Les divers instituts sont installés dans les bâtiments les moins délabrés, et une grande campagne de déblayage des décombres a permis de dégager d'immenses espaces et d'y aménager des jardins.

La catastrophe de Septembre 2001

En Septembre 2001, l'onde de choc générée par l'explosion de la centrale nucléaire, à environ 25 km au sud ouest de l'université, atteint et détruit les remparts sud, l'institut d'aéronautique et une partie des bâtiments de la confrérie des moines copistes.

Malgré le travail acharné des archéologues, les remparts, et particulièrement la porte Sud, merveille de l'architecture du Xième siècle, n'ont pu être reconstruits. Les ruines des bâtiments ont quant à eux été sécurisées et constituent une des curiosités de l'université.

En 2003, sous l'impulsion du Doyen Jean Benoit Ardoin, le campus universitaire de Talamanca est réorganisé. L'architecture Xième déjà présente siècle a bien entendu été conservée, certains bâtiments ont été restaurés, d'autres reconstruits, et la plupart des instituts et salles de cours ont pu prendre place dans ces lieux enchanteurs. De plus, L'université devient un vrai lieu de vie estudiantine : des équipements sportifs, des résidences pour étudiants et chercheurs étrangers sont aménagés, permettant au camus de devenir une vraie « ville dans la ville ».

Le Lac Viviane

Les prouesses de la technique ont également permis à Calie Coopman, à la tête d'une poignée d'hommes, de creuser un lac artificiel au pied de l'ancienne résidence de Louis de Talamanca, reconvertie en hôtel d'accueil pour les chercheurs et enseignants étrangers.



<< Retour à Université de Nautia : L'Université de Nautia
Le 31 mars 2003, Calie Coopman
Les Presses de la République sont motorisées par CMS Made Simple