Le PAPE   
Le Parti des Activistes Pacifistes Ecologistes
PAPE

"Par ma voix, les mots riment en non-violence, puissance, éloquence !"

Cette page présente le PAPE qui a été dissous le 7 janvier 2003.

Le site officiel du PAPE se situait à ici.

Historique

Le PAPE a été créé par Jean-Benoit Ardoin par scission du PEU (Parti Ecologiste Unifié) le 8 Juin 2000. Il est très vite devenu le plus important parti nautien et nombre de ses membres occupent de hautes responsabilités lors du consulat Duclos. Aussi, le PAPE a remporté haut la main les élections consulaires d'octobre 2000 avec la candidature de Cyril Dejonghe. Pourtant, ce mandat est aujourd'hui considéré comme un échec politique, le PAPE n'ayant pas été assez exigeant avec lui meme. En mars 2001, le Parlement nautien décide de la fin du mandat Dejonghe et élit un gouvernement d'union nationale (GUN) auquel le PAPE participera, et dont le consul à la tete de ce gouvernement, Stéphane Sitbon, est membre du PAPE. Le GUN sera reconnu comme le plus grand échec politique de Nautia.

En septembre 2001, la terrible explosion atomique ravage le pays. Parmi les quelques survivants, on compte encore quelques membres du PAPE, mais seul le fondateur du parti, M. Ardoin, revendique l'appartenance à ce parti : MM Lalande et Dejonghe scissionne pour former le Mouvement Anti-Léthargie (MAL) qui prendra le pouvoir en février 2002 jusqu'en octobre 2003 et qui sera dissous lui-meme en décembre 2003. Durant cette période, le PAPE se marque ostensiblement comme un parti d'opposition, et ne réussit pas à convaincre les nautiens de sa pertinence.

Avec l'élection consulaire d'octobre 2003, le PAPE connait ses plus grandes ruptures internes, entre les partisans de M. Ardoin et ceux de M. Duclos, qui soutiennent pour les premiers M. Gauvain et pour les seconds Melle Coopman. L'élection de Melle Coopman ne ramène pas la paix dans le parti, puisque de nouveaux sujets de discorde raviveront les haines entre ces deux tendances (Economie, loi Soleil...). Devant ce constat, le PAPE décide en janvier 2003 de se dissoudre, plutot que de faire face à une nouvelle scission. Cette dissolution est annoncée par le numéro 2 d'Heb le Dromadaire le 7 janvier 2003.

Idées défendues

Le programme du PAPE était l'un des plus riches de l'ensemble des partis nautiens. Les grandes idées étaient la collégialité de la fonction de Consul, la défense de l'Environnement, l'autonomie de l'Université, le pacifisme de Nautia, la grandeur diplomatique de Nautia, la mise en place de l'Economie Utile, l'aménagement du territoire nautien. L'ensemble des programmes du PAPE est disponible sur l'ancien site de ce parti.

Fonctionnement du PAPE

Le fonctionnement du PAPE a été longtemps étudié pour permettre d'avoir un parti politique réactif à l'actualité nautienne. Durant l'année 2000, le PAPE s'est caractérisé par des prises de positions rapides et nombreuses sur les sujets d'actualité, ce qui lui a donné un avantage par rapport aux autres partis. Ce fonctionnement a été globalement moins efficaces lorsque le nombre de membres a chuté !

Ce fonctionnement reposait sur l'idée que "les absents ont toujours tords". Le président du PAPE pouvait déposer une proposition de communiqué au PAPE, les autres membres avaient alors 48 heures (procédure dite de l'appel à l'article 7 brrr!) pour déposer une motion de censure, laquelle devait etre validée par les membres dans un nouveau délai de 48h pour rejetter le communiqué. Il s'est en effet révélé que, dans la plupart des cas, aucune motion de censure n'avait été déposé, ce qui aboutisait à un communiqué officiel diffusé dans les 48 heures. Une seule motion de censure a été déposé dans l'histoire du PAPE, laquelle n'a pas été approuvée !

Grands communiqué du PAPE

Le PAPE a publié un grand nombre de communiqués (43 en tout) durant ses deux ans et demi d'existence. Notons parmi ceux-ci le 19 septembre 2000 la plainte déposée par le PAPE dans le communiqué "Haute trahison" contre le Consul Duclos pour haute trahison concernant son projet de "Republique latine de Nautia", l'appel à la marche pour la paix le 27 septembre 2000 suite aux annexions de Fanz et du Zollenberg par le Krassland et Ys ou encore la demande d'annulation du traité de ratification de l'UEM déposée le 25 septembre 2000 qui reste un grand document du droit nautien.

Documents
Les membres du PAPE : Membres du Parti des Activistes Pacifistes Ecologistes
Le 7 janvier 2004, Jean-Benoit Ardoin
Les Presses de la République sont motorisées par CMS Made Simple