Etude de la peuplade Bilombo   
Découverte des Bilombos

Extraits de l'opération "Blizzard du Désert" :

Vu du hameau

Mail de :

Je viens de joindre Juli par radio: ils sont tous sain et sauf. En fait, ils ont rencontré une tribu de la la fédération de Bilombo, une peuplade qui habitait toute la partie Ouest de l'ile vers 3500 av J.C. Historiquement, l'ile fut dépeuplée vers 800 av J.C. et il semble que cette minuscule peuplade d'une cinquantaine d'homme ait survécu. D'après Juli leur niveau technologique est... étrange. Ils vivent de manière traditionelle, c'est à dire de chasse, de pèche et de cueillette, il maitrise le feu, etc.. mais ils ont aussi des "objets de pouvoir" qui leur permettent d'executer certaine tache dite "magique". Par exemple, ils ont des pierres de lumière pour éclairer les huttes. Matthieu, toujours intéressé par un bidule qu'il ne comprend pas n'a pas su déterminer comment cela fonctionnait. Il y a d'autres objets étranges dont certains sont réservés au Shaman du groupe. On pourrait dire qu'ils possèdent une espèce de technologie alternative qui rendent certains objets assez proches du règne végétal. Cyril, tu devrais y jeter un coup d'oeil, peut être a tu déjà vu quelque chose de semblable.

Toute l'équipe est réuni dans la seule batisse en pierre qui ressemble à une salle commune. En fait, le village est désert parce qu'ils ont un problème que Matthieu, avec grande diplomatie, à réussi à comprendre: le coin est infesté d'alligator qui attaquent le village à la nuit tombée. D'après Matthieu cela pourrait bien être eux qui ont envoyés le signal de détresse parce que le point G émane du camp. A cause du faible niveau de compréhension, il n'a pas pu confirmer cette hypothèse mais cela semble probable parce que les Bilombois (ca se dit ?) ont l'air de vouloir qu'on les débarasse des aligators. Enfin, tout ca sous réserve de la correcte interprétation de Matthieu.

Voilà ou nous en sommes. Cyril peut rejoindre le groupe sans problème et il ne reste plus qu'a décider ensemble si vous pouvez résoudre le problème sur place. Par ailleurs compte tenu de cette rencontre singulière il va falloir décider quels vont être nos rapport futurs avec cette peuplade qui n'a pas vu l'ombre d'un étranger depuis... 5000 ans...

Alors ?

en direct du Consulat sur ondes courtes,
JFL

Vu d'une maison

Mail de :

Ares avoir recupere la troupe de bras casses qui me servent d'adjoints dans cette mission (la RFV, le seul pays qui envoient 2/3 de ces citoyens en mission pour repondre a un appel de detresse...), j'ai parle longuement avec Juli qui essayait de discuter avec les indigenes tandis que Matthieu retenait Hermann qui avait tendance a un peu s'emporter par moment...

De ce que j'ai compris de nos Bimlombos, leur maitrise de la nature est assez exeptionnelle et pourrait nous aider dans la reconstruction de Talamanca, pour un peu qu'on arrive a en apprendre qqchose... Matthieu suggere qu'on les laisse en paix tant qu'on a pas redige une loi sur la question et on n'a plus de vivre, et la maison me manque... bref, on voudrait bien rentrer, mais on fait comment ? De plus, trois jeunes adultes Bilombos nous oont pris en affection parce qu'ils pensent que nous sommes un signe totemique pour leur "rite de passage" a l'age adulte... je ne sais pas comment ils vont reagir au voyage de retour, mais je pense qu'on pourra les heberger sur Ilette pour leur eviter l'impact avec notre civilisation (quoique que pour ce qu'il en reste...). Je les ai laisse libres de leur choix.

Dans tous les cas, l'equipe commence a s'impatienter, venez nous chercher !!!


Les bilombos dans leur élément naturel : la jungle
Installation sur Ilette

Après cette opération, il fallu plus d'une semaine à l'équipe de la Réserve pour déterminer une zone convenable à l'établissement d'un campement bilombo. Les 3 hommes, que John, le gardien de la Réserve, appelle Pipo, Groucho et Chico et avec qui il s'est pris d'amitié, se sont alors mis au travil à une vitesse incroyable : en une journée ils avaient non seulement contruit un campement, mais aussi commencé l'implantation de végétaux jusque là inconnus...


Le campement bilombo


<< Retour à Laboratoire de Xénobotanique d'Ilette : Etude de l'utilisation des plantes chez les Bilombos
Le 10 mai 2002, Cyril Dejonghe
Les Presses de la République sont motorisées par CMS Made Simple